Questions-réponses

Comment puis-je récompenser mon cheval ?

décembre 18, 2017

main1

L’utilisation de la récompense est un élément clé au cours de l’apprentissage d’un cheval. En premier lieu parce qu’elle témoigne de la volonté du cavalier de faire progresser son cheval en recherchant le positif dans ses comportements. Ensuite, parce que la récompense a un impact immédiat sur la motivation du cheval et certainement sur sa vitesse d’apprentissage.
Il est intéressant de savoir qu’il existe deux types de récompense. L’une est dite primaire car pour le cheval elle correspond à la satisfaction d’un besoin vital comme se nourrir, s’abreuver, dormir… L’autre, secondaire, nécessite un apprentissage de la part du cheval pour qu’il comprenne que c’est un événement qui lui procure du confort. C’est le cas par exemple de l’utilisation de la voix ou des caresses. Cette distinction permet de comprendre pourquoi l’utilisation de carottes peut conduire à un résultat plus probant que le recours aux caresses.

La récompense, par définition, correspond à la reconnaissance d’un mérite particulier. Par conséquent, elle doit avoir un lien avec ce que le cheval a fait, elle ne doit pas intervenir n’importe quand et elle doit apporter quelque chose de positif au cheval. Sa nature est donc déterminée par l’individu concerné : un poulain qui n’a jamais goûté aux carottes ne fait pas d’association entre son comportement et la récompense, tandis qu’il pourrait chercher à reproduire le comportement qui vous a conduit à lui gratter fortement la base du garrot…
L’utilisation de la caresse n’est pas toujours évidente car il faut savoir l’adapter à chaque cheval. Certains chevaux n’aiment pas le contact de la main, nous en avions parlé dans cet article qui explique comment remédier à la situation. Il y a plusieurs façons de caresser un cheval, à noter que le grattage qui évoque au cheval le grooming ou toilettage mutuel relève d’une récompense primaire et est donc la plus efficace.

portraitt
Si vous avez recours à une friandise pour féliciter votre cheval, son utilisation doit répondre à des règles précises afin d’éviter certains déboires comme : un cheval qui réclame sans cesse, qui vous bouscule pour obtenir son morceau de pomme voire qui cherche à mordre.
Quand votre cheval a bien répondu à une demande, il n’est pas toujours possible de le caresser et encore moins de lui donner une friandise, soit pour une question de distance soit pour une question de timing. La récompense peut correspondre au fait de le « laisser tranquille » ou à l’utilisation du repos. C’est celle que nous utilisons le plus souvent. Le cheval cherchant à se débarrasser des contraintes, vous pouvez utiliser ce fonctionnement dans votre intérêt. Elle peut prendre plusieurs formes : le simple relâchement de vos aides, une pause à l’arrêt rênes longues ou mettre pied à terre.

caressvicone4

Ainsi, il existe différents types de récompense dont l’utilisation requiert une certaine vigilance et de la compétence.  Chacune d’entre elles aura un impact plus ou moins important sur la motivation du cheval et pour  chaque situation, certaines récompenses seront plus ou moins bien adaptées. Dans tous les cas, pour un bon apprentissage l’important est de demander peu et de récompenser beaucoup: du  relâchement des aides (simple à répéter) jusqu’au seau de granulés…

No Comments

Leave a Reply