A propos

Anne d'Hautefeuille

viJe débute l’équitation à six ans et je m’essaie à la compétition en dressage, complet et saut d’obstacle.  Déçue de me sentir plus souvent contre mes chevaux qu’avec, je me retrouve cavalière d’extérieur pendant mes études à l’université.

J’ai la chance d’assister à une présentation d’équitation éthologique au Haras de la Cense en 2005 et je comprends que j’ai sous les yeux l’équitation que je recherche depuis mes débuts. C’est ainsi qu’après un doctorat en pharmacie, l’appel du grand air est plus fort et je décide de me réorienter dans le monde du cheval.montana

J’intègre la formation longue durée proposée par le Haras de la Cense, sous la coupe d’Andy Booth, Nolwenn Zollinger et Ludovic d’Hautefeuille. Entre temps, je complète ma formation par le monitorat d’équitation au Haras de Jardy. En 2007 je passe six mois aux Etats-Unis au sein du ranch La Cense Montana. J’estime y avoir compris l’essence même de ma relation avec les chevaux et je remercie au passage ces poulains outre- atlantique pour m’avoir montré au moins une partie de ce qu’est un cheval.

 

tea timeA mon retour, je m’associe avec Cécile de Vregille pour créer Equi’Mind, nous parcourons la France pour donner des cours, des stages et pour travailler des chevaux. De fil en aiguille, notre activité de débourrage nous mène en Normandie, où nous nous installons dans un haras dans le Calvados.

Nous multiplions les belles rencontres avec les chevaux, leurs cavaliers amateurs ou professionnels, les éleveurs, les vétérinaires, les maréchaux-ferrants, les ostéopathes, les élèves… Parmi celles-ci, ma rencontre avec Antoine Bancaud m’a permis et me permet encore d’améliorer ma technique à cheval et de lier différentes formes d’équitation, à savoir « classique » et « éthologique ».

Aujourd’hui je crée Hipp’up avec Ludovic car notre travail quotimustdien auprès des chevaux nous pousse toujours à rechercher de nouvelles sensations, de nouveaux gestes et de nouvelles façons de les transmettre.

Dans cette continuité, j’entreprends en 2012 des études en ostéopathie animale sur cinq années, car si je commence à entrevoir les tenants et les aboutissants du comportement des chevaux, notre équitation dépend de leur bien-être global. Le mental et le physique des chevaux sont intimement liés et il est parfois difficile de faire la part des choses.

 

 

 

ludovic d'hautefeuille

acruC’est en passant 6 mois dans le ranch de Pat Parelli (Colorado), en 1997, que je découvre le natural horsemanship, appelé en France équitation éthologique. A l’époque, cette méthode d’éducation des chevaux et d’enseignement « Parelli Natural Horsemanship » (PNH) est très peu connue en France. William Kriegel, propriétaire du Haras de la Cense s’y intéresse et souhaite la faire connaître en France. Pour cela, il crée une école d’instructeurs Parelli qui ouvre en septembre 2000. Je fais partie de cette première promotion. Durant cette formation, j’ai eu pour enseignants différents instructeurs Parelli et principalement Andy Booth en France et j’ai eu la chance de travailler avec Ronnie Willis (un des mentors de Pat Parelli) durant 6 mois sur le ranch de la Cense au Montana.steve

Cette formation terminée, je travaille à la Cense en tant qu’instructeur Parelli et enseigne cette méthode lors des stages organisés à la Cense ou dans des centres équestres et je forme également, sous la direction d’Andy Booth, les élèves des promotions suivantes.

En 2003, je travaille au sein d’une écurie de trotteurs où je débourre les poulains et travaille les chevaux qui courent.

En 2005, je rentre en formation monitorat au CEZ de Rambouillet et obtiens le BPJEPS en 2006.

ludo)Je travaille ensuite au Haras de la Cense en tant que responsable de l’Ecole Internationale et forme les moniteurs à l’équitation éthologique en région.

En 2002, j’ai fait la rencontre d’Antoine Bancaud, instructeur BE 2, spécialisé dans le travail des chevaux de dressage et d’attelage. Depuis 2004, je n’ai eu de cesse de suivre son enseignement. Ses connaissances me permettent de faire le lien entre ce que j’ai appris et la biomécanique et c’est grâce à lui que je travaille aux longues rênes.

daydream

 

Actuellement, moniteur indépendant, titulaire du Brevet Fédéral d’équitation Ethologique et Expert Fédéral en Equitation Ethologique, je propose des cours chez les particuliers et des stages au sein d’écuries de propriétaire, de centres équestres et de centres de formation. J’y aborde les bases du travail à pied (contrôle, désensibilisation) jusqu’au travail en main et aux longues rênes, ainsi que le travail monté.

Hipp’up est un moyen de partager et d’échanger des connaissances avec des professionnels et des amateurs.

 

 

le lieu

L’écurie se situe au Lieu Morin aux Monceaux (14100), et dispose de prés et paddocks, de boxes, d’un manège, d’un rond de longe et d’une carrière.